Artournons à l'école 1 - Principes généraux

Écrit par Ch'Raymond.

(Leçon N° 1)

Principes généraux d'uniformisation de l'écriture
Ces quelques principes de base sont extraits des oeuvres de MM. Jean DAUBY et Gaston VASSEUR et nous servent de guide de référence pour écrire dans notre revue " Ches Vints d'Artois "

Règle générale
Respecter l'orthographe et les règles grammaticales françaises chaque fois que l'on peut. ex : dins (dans), dint (dent), pont (point), dogt (doigt)

Le pluriel
emploi du S : edz ojons, dz éfants, ches jornals..
emploi du X: des potiaux, ches jueux, ches viux, ches brasseux, ches berloqueux...

L'apostrophe
Si elle s'emploie dans des cas particuliers du picard (dont certains seront vus plus loin) et pour élider un e muet en poésie, il est bon de ne pas abuser de l'apostrophe. Déjà en poésie on peut se rappeler que l'élision du e à la fin d'un mot n'a pas raison d'être quand ce e est précédé d'une consonne et que le mot suivant commence par une voyelle ou un h muet.

Le trait d'union
Il s'emploie en général comme en français, mais aussi dans d'autres cas précis

- pour les fausses diphtongues : a-out (août), ta-on (taon), où il a pour valeur de séparer ces mots en 2 syllabes.

- pour séparer une voyelle nasalisée de la nasale qui suit : sémain-ne (semaine), dain-ne (daine), épin-ne (épine)... dans ce cas il remplace le point ou l'apostrophe utilisés parfois.

- par contre quand le pronom personnel i ou l'adverbe y forment un yod avec la voyelle initiale du verbe, le tiret sert à souligner ce yod (en poésie1 seul pied)

La graphie de certains mots
Les mots en eau : le i remplace le e, mais ne vient pas en supplément ex : catiau (château), iau (eau), biau (beau) sauf dans les secteurs où le e devenu é est prononcé. ex : biéau.

- Maintenant: achteure (en un seul mot) ne pas confondre avec ce qui suit
- A cette heure, à l'heure dite: à cht'heure - à chl'heure

- Autour (à l'entour) : à l'intour.les alentours : elz alintours.
- Que : eq et non equ' (prendre ex sur coq, cinq) - qu' qué
- Puis: pi et non pis (la liaison ne se fait pas : pi-z-un aute).
- Puisqu : pisque - pisqu'
- Pas: (adv. nég.): mie (qui renforce la négation) – pont
- Alors: adon.
- Demain: edmain, énmain, dmain, nmain (toujours en un seul mot)
- Peut être: pétète
- Où - d'où: dù, dùss, eddù (eddù qu'al est)
- Plus (négation): pu (on ne fait pas la liaison avec le s final, on supprime donc le s (y in a pu un).
- Plus (davantage): pus', des fois puss (on fait la liaison : t'in as pus'eq mi)

Les adverbes de lieu
-dessus: dsu, edsu (sans s terminal : pas de liaison) dsur, edsur
-dessous : dsous, dzous, pa dzous, in dzous.
-dans : dins, in n'dins, in d'dins.

L'article défini
Singulier :
-le, la: l' devant une voyelle ou un h ou après une syllabe ouverte ex : l'infant i-a cassé l'boutelle.
-el en début de phrase ou après une syllabe fermée, devant une consonne
ex : el man-man alle prépare el diner.

pluriel :
-les devant une consonne (ex : les garchons).
-les, lz', après une syllabe ouverte : i a copé lz' ortiles. elz après une syllabe fermée : i cope elz apes.
-remarque 1 : souvent l'article défini est remplacé par l'adjectif démonstratif ches (voir plus loin).
-remarque 2 :noter l'absence d'apostrophe quand le e figure dans l'article.

L'article indéfini
-un, une: un ou ein au masculin eun' ou ein' au féminin.

L'article partitif
-du au masculin et del au féminin (parfois deul).
-du, de la: dl' devant une voyelle et après une syllabe ouverte ex : j'ai mingé dl' andoulle.(comme en français)
-edl devant une voyelle et après une syllabe ferméeex : faire edl andoulle (comme en français).
-des: des devant une consonne (des rogins).
dz après une syllabe ouverte et devant une voyelle ex : j'ai acaté dz'oranches. edz après une syllabe fermée et devant une voyelle
ex :j'acate edz oranches.

Adjectifs possessifs

singulier, 1 objet possédé
-(mon, ton, son, ma, ta, sa) masculin : min, tin, sin féminin : eun', et', es', devant une consonne, après une syllabe fermée ou en début de phrase
-féminin : m', t', s', devant une consonne, après une syllabe ouverte.
-masculin, féminin : em'n, et'n, es'n devant une voyelle après une syllabe fermée ou en début de phrase.
-masculin, féminin : mn, t'n, s'n, devant une voyelle, après une syllabe ouverte

Singulier, plusieurs objets possédés
-mes, tes, ses, m's, em's...

Pluriel, un objet possédé
-nou, vou, leu ; parfois no, vo, lu.

Pluriel, plusieurs objets possédés
-nous, vous, leus ; parfois nos, vos, lus.

L'adjectif démonstratif
souvent employé à la place de l'article défini. Différentes graphies selon les cas.

Noter l'emploi de l'apostrophe selon les graphies :
-i cantot ch'père - i cante ech père. 'supprimé quand il y a présence du e.
-i ploïot chl'ape - i ploïe echl'ape
chel mère - chl'oranche - echl'oranche

-Pluriel : ches - chz' - echz' - ezz' - zz'

Raymond
Chtis du monde
www.chtisdumonde.com

Au programme !
Leçon n° 1 Principes généraux d'uniformisation de l'écriture
Leçon n° 2 Principes généraux (suite)
Leçon n° 3 Principes généraux (suite)
Leçon n° 4. La famille et les amis
Leçon n° 5. Un peu de vocabulaire courant,  ( à venir)
Leçon n° 6 - A la maison - Au dehors - Dire et faire  (à venir)

 

© Chtis du monde